mardi 28 juin 2016

Le drame de la cabine d'essayage...



Le shopping c'est pas mon truc, enfin pas dans les vrais magasins...moi j'aime bien cliquer et essayer le tout peinardos chez moi...et puis je sais à peu près ce qui me va ou pas, alors certes il y a des choses que je n'achèterais pas sans essayage préalable mais en règle général je m'en passe très bien...

Et puis samedi dernier j'étais en balade à Bordeaux, non pas pour les soldes, mais pour aller déjeuner avec ma blopine Aurélie, et découvrir l'expo Transfert #6 qui a prit place à l'ancien Virgin... 

Oui mais voilà, en chemin il m'a pris l'idée saugrenue de rentrer dans un shop où j'avais repéré il y a quelques temps une tunique qui me branchait bien, mais que la raison m'avait dissuadée d'acheter...soldes étant je me suis dis pourquoi pas...

Et là ce fut le drame...le double drame même...

Non seulement j'ai vu la tunique convoitée partir sous mes yeux à peine entrée dans le magasin (relativisons, c'est qu'elle ne m'était pas destinée) mais en plus je décide d'essayer une robe...

Que d'aventures me direz-vous, quelle vie trépidante, je suis une ouf, sans déconner, oser essayer une sape dans une cabine d'essayage...Non mais la nana elle délire totale, elle ne sait pas ce qu'elle risque...arrêtez-là...il en va de sa vie...

Alors c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup, mais moi ça me fout le même choc à chaque fois...j'ai donc enlevé mes fringues pour passer celle convoitée, et là, éclair de génie, je me suis souvenue de pourquoi je déteste le shopping en live!!!!

Non mais sans déconner, c'est qui le misogyne qui a inventé la cabine d'essayage??? Je m'interpelle sérieusement!!!! Il est sacrément con le mec d'avoir imaginé une pièce minuscule, avec un miroir gigantesque, et un éclairage à t'exploser la rétine...ou alors il pouvait vraiment pas blairer les meufs et il a cherché le concept le plus tordu, le truc auquel elle ne pourrait pas échapper (enfin ça c'était avant l'ère du net), le truc qui les ferait se sentir comme des merdes à chaque passage...un vrai tordu quoi!!!! Ou un bel enfoiré...ou les 2 tiens!!!

Bref, me voilà donc à moitié à poil dans cet espace confiné à me retrouver face à moi-même et à mon corps...et là j'ai juste eu envie de pleurer...rien ne m'a été épargné...les bourrelets, la cellulite, le corps flamby qui pendouille de partout...

Je m'interpelle donc encore plus et me demande pourquoi personne n'a songé à faire de ces cabines un espace un peu plus cosy et moins agressif, qui pourrait au moins nous épargner ne serait-ce qu'un petit peu avec un éclairage feutré...

Non parce que bon, c'est important l'estime de soi quand même, faudrait voir à pas déconner avec ça non plus...

Décidément la vie est dure quand tu ne ressembles ni à Gisèle ni à Heidi...

Je suis ressortie du shop sans ma tunique, sans la robe (mal coupée, à moins que ce ne soit moi) et sans self-esteem...

Mais j'ai passé une super journée en bonne compagnie avec le soleil en prime...alors fuck la cabine d'essayage...