samedi 16 mai 2015

La 1ère KILOTROCPARTY made in BORDEAUX de "Les Filles d'à côté"...ou comment recycler ses fringues intelligemment...

Je ne suis pas irréprochable en terme d'écologie, loin de là, mais j'essaye au quotidien de faire des petites choses qui mises bout à bout comptent, ou du moins j'ai envie de le croire...

Je trie mes déchets, je n'utilise que des cosmétiques bio (et peu, je ne suis pas une grande consommatrice en terme de beauté), j'essaye de consommer le plus local possible en ce qui concerne les fruits et légumes que j'achète chez un primeur qui valorise ce mode de consommation...

Je suis écoeurée depuis longtemps déjà par notre société consumériste où on nous pousse à toujours acheter plus, où ce que l'on achète est volontairement programmé pour ne pas durer, où on nous fait payer un prix exorbitant des produits de qualité toujours plus médiocres, c'est pourquoi depuis quelques années maintenant j'achète d'occasion dès que je le peux : voitures, meubles, vélos...tout...Lorsque j'ai besoin de quelque chose je regarde en 1er lieu sur les sites de ventes d'occasion (notamment "Le Bon Coin"). Je me refuse à acheter du neuf tant que je n'ai pas regardé sur ces sites si je ne trouve pas mon bonheur (et en règle général je le trouve)...

Je suis pour le recyclage car il fait du bien à notre planète et à notre porte-monnaie toujours plus mis à mal par cette très chère société de consommation (bien aidée par notre très cher gouvernement)!!!

Concernant les vêtements il y a aujourd'hui de nombreuses façon de les recycler : les bornes type "Le Relais" (que je privilégie aux autres bornes), les sites en ligne, les groupes Facebook, les vide dressing, les dépôts-ventes et d'autres encore...

Jeudi dernier j'ai participé à un concept super original en terme de recyclage de vêtements : Une Kilo Troc Party...



  


C'est quoi donc???

Il s'agit tout simplement d'un échange de vêtements au kilo...Je donne un kilo de vêtements je peux repartir avec un kilo de vêtements...






C'est l'association "Les Filles d'à Côté" qui est à l'initiative de cet évènement, 1er d'une (je l'espère) longue série...



 



Cela se passait à la "PartAgerie", rue Kléber...

J'y suis donc allée avec ma blopine Yiyou et mon sac de fringues de 5 kgs (c'était le poids max autorisé) afin de troquer mes vêtements...








Je suis vraiment fan du concept, d'autant qu'il y en avait pour tous les goûts et toutes les tailles, et que tous les participants (oui il y avait aussi des garçons, et ça c'est cool) ont bien joué le jeu en apportant des fringues en bon état...

Je ne suis pas repartie avec 5 kgs de fringues, mais j'y ai déniché 2 robes, 2 foulards et une chemise, et pour le reste j'ai un avoir pour la prochaine KiloTrocParty...

Cet évènement était plutôt bien organisé pour une première, bravo à toute l'équipe à la tête de ce projet!!! 

Les seuls points "négatifs" que je pourrais notés sont l'étroitesse du lieu, on était très nombreux et il était difficile de bien circuler et accéder aux vêtements, il fallait s'armer de patience. 2 heures c'est peu compte tenu du fait que l'équipe trie les vêtements au fur et à mesure où ils arrivent, mais du coup ils ont déjà un beau stock pour la prochaine date...

J'ai particulièrement aimé l'accueil de toute l'équipe d'une gentillesse rare et avec un sourire des plus agréable...un peu d'humanité et de bonne humeur ça fait chaud au coeur tant cela devient une denrée rare...






Pour ma part je suis vraiment emballée par ce concept et compte bien être présente pour les prochaines éditions...

Si vous êtes tenté(e)s pour les prochaines fois je vous conseille de suivre la page FB "Les Filles d'à Côté", ainsi que leur compte Instagram...



*Crédit photos : Page FB de "Les Filles d'à Côté"




lundi 11 mai 2015

LE POIL C'EST LE MAL : j'ai testé l'épilation définitive au laser LE BILAN

Il y a plusieurs mois de cela je te contais le début de mon aventure au sabre laser, aventure qui devait se solder par l'éradication de mon système pileux au niveau des aisselles et du maillot...Si tu as besoin de te rafraîchir les idées la mémoire, c'est par ici...


 Illustration : Pénélope Bagieu


J'ai relu mon premier article sur le sujet afin d'éviter les redites et  de me rappeler mon ressenti du moment, et je me rends compte que j'avais été très optimiste quant aux nombres de séances nécessaires...Je pensais que 4 suffiraient, j'en suis à 7...autant te dire que le budget en a prit un coup, mais je l'ai fait sur 2 ans en espaçant les séances donc ça fait quand même un peu moins mal au cul...

Je sais que tu te fous de mes états d'âme et que tu veux savoir si je suis happy d'y avoir laisser mon livret A ou pas...

Et bien OUI, je suis ravie...

Les zones concernées ne sont pas absolument dépourvues de tout poil, mais que ce soit le maillot ou les aisselles il en reste vraiment 2/3 qui se battent en duel (comparé à une armée auparavant)...Du coup un pti coup de rasoir à l'occasion, mais c'est vraiment histoire de chipoter...

L'idéal serait de faire désormais des séances d'entretien occasionnelles...je verrai ça quand le besoin s'en fera sentir...

Je ne regrette absolument pas l'investissement, c'est tellement plus confortable...terminé les irritations à la cire, les RDV chez l'esthéticienne tous les mois (enfin surtout l'été hein, parce que l'hiver une petite friche était souvent d'actualité)...

Tu l'as compris, je suis enchantée, et même que si je gagne au loto je m'attaquerai aux jambes et à la lèvre (de ma bouche toujours hein!!!)...

Si toi aussi tu es tentée je ne peux que t'encourager, mais adresse-toi à un vrai professionnel, un dermatologue, car le laser n'est pas anodin et une mauvaise utilisation peut-être catastrophique.






lundi 4 mai 2015

Mais tu vas la fermer quand???!!!

Je ne sais pas trop dire à quel moment ça m'est arrivé, à quel moment j'ai arrêté d'être la timide qui ne disait jamais rien, voire qui se faisait moquer, pour devenir la "Grande Gueule" que je suis aujourd'hui...

Car oui, si tu ne me connais pas, je rentre dans la catégorie "Grande Gueule"...

Je suis du genre à dire ce que je pense, au moment même où je le pense, même si ce n'est ni le lieu ni le moment approprié...c'est juste un besoin viscérale...il faut que ça sorte...

Je n'ai ni l'art ni la manière de dire les choses, je ne m'encombre pas de ce qui me semble inutile, une chose déplaisante le sera tout autant que j'y mette ou non les formes...

Être une "Grande Gueule" n'a pas beaucoup d'avantages...si ce n'est celui que les gens prennent peut-être un peu plus de pincettes avec vous qu'avec les autres...quoique, n'en prenant pas moi-même pourquoi en prendre avec moi??? Par "peur" des représailles??? Non, je gueule mais je ne suis pas méchante (il manquerait plus qu'elle morde me direz-vous!!!)...

Je disais donc que les avantages sont plutôt inexistants à trop l'ouvrir et à l'ouvrir trop fort...

Pendant ma scolarité j'étais toujours celle qui défendait la veuve et l'orphelin, celle que l'on envoyait au casse pipe, celle qui l'ouvrait au nom de tous, mais que tous lâchaient lâchement lorsque tombait la sanction...

Au boulot je suis toujours celle qui l'ouvre un peu trop grand, mais aujourd'hui si je l'ouvre c'est avant tout parce que j'ai des convictions, et tant mieux si ça sert la cause générale...je me suis même syndiquée un temps, j'ai même été Délégué du Personnel, voulant donner une légitimité à mon ouvrage de gueule récurrent, mais même là je l'ouvrais encore trop grand et trop fort...les syndicats ne sont plus ce qu'ils étaient, aujourd'hui c'est juste un repaire de planqués fainéants (dans mon entreprise tout du moins...)...Là encore à trop l'ouvrir je me suis faite ma petite réputation de grosse casse-couilles et autant vous dire que pour espérer évoluer dans cette grosse entreprise c'est mort en ce qui me concerne, on me l'a bien fait comprendre...ce n'est qu'une motivation supplémentaire pour bouger de là dès que l'opportunité se présentera...

A la maison c'est pas tout rose non plus du coup, forcément...je suis une "Grande Gueule" doublée d'une hystéro à moitié maniaco dépressive...Pauvre Zhom me direz-vous, et pauvre chouquette...Oui, j'avoue, ils n'ont pas trop de bol sur ce coup, je suis suis assez invivable, et je t'explique même pas quand j'ai mes règles, ça me fout sur les nerfs 2 fois plus...L'enfer dans le cas présent c'est pas les autres, c'est bien moi...

Avec les potes...ben même combat, mais j'avoue que j'ai des potes qui me suivent depuis presque toujours maintenant et ne m'en tiennent pas trop rigueur...ils me laissent gueuler, ils savent que ça finira par passer...et puis si les potes et le chéri restent c'est que je dois bien avoir 2/3 qualités aussi minimes soient-elles...


Mais y'a-t-il des avantages à trop ouvrir sa gueule me demanderez-vous???



Ben pas des masses je vous répondrai...

On évite de trop me faire chier car on sait que je peux péter une durite plus vite que Lucky Luke tirant sur son ombre...

Je ne me laisse pas faire quand j'estime que l'on se fout de ma gueule (chose de plus en plus courante à l'ère actuelle)...

J'obtiens très souvent gain de cause en cas de réclamation car en plus d'être une hystéro hurleuse je ne lâche rien...

Ça soulage...enfin moi, pas les autres hein...mais moi ça me soulage, plutôt que de tout garder et de me ronger les os de l'intérieur moi je préfère extérioriser...un bon coup de gueule et ça repart...(jusqu'au prochain...)...




Et vais-je donc la fermer un jour me demanderez-vous???




Là comme ça de prime abord j'aurai tendance à vous dire en tout franchise que NON, c'est pas prévu au programme...

Même si ça m'apporte au final pas mal de déconvenues on est suffisamment privé de liberté comme ça pour s'autoriser à exercer celles que l'on a, et dans notre pays il n'est pas encore interdit d'ouvrir sa gueule trop grand (dans les limites de la légalité et du respect d'autrui, on est bien d'accord)...

Donc NON, je ne compte absolument pas me la fermer dans un futur proche...pourquoi faire??? On est assez entouré de béni-oui-oui, de moutons, et de faux culs comme ça, un peu de franchise dans ce monde de bruts ne peut pas faire de mal...