dimanche 20 décembre 2015

Pourquoi je suis passée aux cosmétiques BIO???

Après une petite jachère du blog je me décide à revenir par ici...le coeur n'y était plus pour de nombreuses raisons...je reviendrai peut-être sur le pourquoi du comment plus tard, ou peut-être pas...

Aujourd'hui j'ai envie de vous expliquer pourquoi j'en suis venue à passer au tout bio en matière de cosmétiques.

J'ai eu le déclic grâce à ma fille. 

Pour elle j'utilisais des produits adaptés lorsqu'elle était bébé, ceux que l'on trouve en pharmacie et parapharmacie, mais qui ne sont pas nécessairement bio (la marque commençant par "M" notamment). 

Puis un jour elle a eu des cheveux...un jour très tard, puisque sa chevelure a commencé à daigner faire une apparition une fois la 1ère bougie soufflée...

Pour ses cheveux j'utilisais les mêmes produits que pour moi, des grandes marques bien connues de la grande distribution, celles pour qui ont le vaut bien entre autres...

Ma fille avait à l'époque les cheveux bouclés (feu les jolies boucles aujourd'hui) et au fil des shampoings je me suis aperçue que ses cheveux ne bouclaient plus, ils étaient lourds, paraissaient gras...Certes ils brillaient, mais leur texture avait complètement changé...C'est là que j'ai commencé à me pencher sur la compo des cosmétiques...

En ce qui me concerne j'utilisais déjà quelques produits bio dans ma salle de bain, mais pas que...j'avais dans l'idée que comme pour l'alimentaire, le bio en matière de beauté c'était bien trop cher pour moi...

J'ai donc farfouiller sur le net afin de me renseigner sur ce que l'on trouvait comme composants dans les cosmétiques de la grande distribution, et autant vous dire que j'ai vite compris que ce n'était pas terrible...

C'est ainsi que j'ai commencé à fréquenter les magasins bio et à tester les cosmétiques que j'y trouvais...J'avais bien sûr déjà entendu parlé de certaines marques...mais je voulais me faire ma propre opinion, et surtout trouver les marques et produits adaptés à ma peau et mes cheveux et ceux de ma fille, mais également à mon budget...

Il faut savoir que dans le bio comme dans la cosmétique "classique" il y en a vraiment pour toutes les bourses, elle est donc à la portée de tous...et puis lorsque l'on décide de passer aux cosmétiques bio c'est aussi et surtout par conviction, donc à chacun de voir aussi où il place les siennes...nous sommes tous différents sur le sujet...

Ma fille a aujourd'hui 6 ans, et cela fait donc 6 ans que mes cosmétiques sont exclusivement bio pour toute la famille, et je ne regrette pas mon choix. 

J'utilise des produits à la compo impeccable, bon pour moi et pour la planète...

Je ne m'achète plus de produits dont 80% du prix est destiné au marketing et à financer des campagnes de pub aux budgets exorbitants...

En matière d'écologie je suis encore à des millions d'années lumière d'être un exemple, j'essaye de m'améliorer un peu plus au fil du temps, mais j'ai bien conscience que dans ce domaine j'ai d'énoooooooormes progrès à faire...même dans ma salle de bain...idéalement je me dis qu'il faudrait que je passe aux cosmétiques solides pour moins de déchets, aux lingettes réutilisables plutôt que le coton (même si j'en ai une consommation peu élevée)...et encore tant d'axes d'amélioration...

Disons que j'avance à mon rythme...

Si ça vous dit de connaître mes chouchous beauté bio c'est par ici... 



Je ne pense pas repasser sur le blog avant 2016 alors je vous souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année...











samedi 28 novembre 2015

THE WACKIDS...du rock comme les grands pour les enfants!!!


Le rock je suis tombée dedans très jeune, car si mon père n'était pas musicien pour un sous il a toujours aimé le rock, en a toujours écouté, très fort même (en même temps le rock ça s'écoute fort ou ça ne s'écoute pas), et toujours avec du super matos pour avoir un son de folie...

Parmi sa collection de vinyl il y avait Led Zeppelin, Black Sabbath, Deep Purple, Van Halen, The Alan Parsons Project, The Rolling Stones...et tout plein d'autres tout aussi bons...

Tout ça pour vous dire que j'ai toujours eu dans les oreilles de la bonne zik qui arrache et j'en ai gardé le goût...

Je suis toujours restée rock dans l'esprit (Rebel for life) et dans mes goûts musicaux (à 90%...il y a d'autres trucs pas trop mal quand même, je ne suis pas sectaire)...

Mes années lycée ont été marquées par Nirvana, forcément, c'était juste THE groupe, Red Hot Chili Peppers, Rage Against The machine, The Off Spring, The Cure, Depeche mode (Dave my love!!!), Body Count (ouais j'aime bien les trucs bien hard aussi), Metallica (Of course), Noir Désir (parce que les Français peuvent être très bon pour le rock dur)...et une tonne d'autres...

Rock un jour...Rock toujours...

Zhom est lui aussi fan de rock qui dépote (et de reggae aussi...mais là on s'en fout en fait...)...

Donc forcément, on a initié notre chouquette (de presque 6 ans) à ce son...et pour notre plus grand bonheur elle adore (le rock et René la taupe aussi, mais bon...on ne maîtrise pas tout)...

Me sachant fan de rock, une de mes collègues de boulot un jour me demande "Toi qui kiffe le rock tu connais les Wackids?"...Euh, les quoi??? Ben non, carrément pas, c'est quoi ce truc...et là elle m'explique qui sont les Wackids...

Alors c'est qui THE WACKIDS (bordel, tu vas la cracher ta valda!!!)...

Et bien The Wackids c'est un groupe de rock (qui déchire son string léopard en cuir) pour les enfants...Mais c'est pas tout...non non...leur devise c'est "Mini Toys for Maxi Show"...Et ouais...ils font du rock avec des instruments un peu particulier puisqu'il s'agit de jouets (ouais, les mêmes que ceux avec lesquels ton gosse t'explose les tympans)...




Non, non, je déconne pas, ce sont bien leurs instruments de scène...


Et THE WACKIDS ils ressemblent à ça : 



Tel BIOMAN (ou Power Rangers pour les plus jeunes) ils sont tout en couleurs tels des supers héros de la Galaxy Rock...

Nous avons donc Wackid jaune alias Blowmaster, Wackid rouge alias Bongostar et Wackid Bleu alias Speedfinger...








Et je vous assure qu'ils dépotent grave...ce sont de vrais bons musiciens, qui mettent le feu sur scène et l'ambiance dans la salle à coup de reprises rock légendaires...

Le show, car il s'agit bien là d'un vrai show, est rythmé, il y a des effets de lumière, tout est vraiment bien mis en scène et orchestré...




Nous les avons vu pour la 1ère fois, en famille et avec des potes, à Marcheprime (33) il y a une semaine, et les petits comme les grands avons passé une soirée mémorable...Il y a du rock (c'est un peu le principe en même temps), du spectacle, de l'humour (et du bon)...




Le concept est vraiment original et bien abouti, rien ici n'est amateur...

On en a prit plein les yeux et les oreilles...on a dansé...on a fait les "cornes du diable" avec nos mains...on a chanté...on a crié...

On attend qu'une chose : les revoir...



Pour suivre leur actualité et ne pas les rater s'ils passent près de chez vous, c'est sur leur page FB que ça se passe (attention les places s'envolent très très rapidement)...ou sur leur site internet...













mardi 24 novembre 2015

Et après...

Je ne voulais pas en parler, on a déjà tellement lu et vu de choses à ce sujet...que pourrais-je dire de plus qui n'ait été dit mille fois et tellement mieux que moi...

Je ne voulais pas en parler, mais j'ai besoin de le faire...plus pour me soulager de ces pensées qui ne me quittent plus depuis ce 13 novembre...ce vendredi 13...

Lorsque j'ai appris ce qu'il se passait dans la Capitale j'étais justement en route pour celle-ci...je remontais avec Zhom, ma chouquette et un Canadien super sympa avec qui on covoiturait...C'était les 40 ans d'une copine, je remontais faire la fête...

Et puis ce Canadien reçoit un appel de sa femme, elle lui dit qu'il se passe des choses horribles dans Paris, et lui demande de faire attention pour rentrer à la maison, elle aimerait qu'on le dépose en bas de chez lui pour être rassurée mais surtout pas à une station de métro ni même encore trop loin à pieds...

On ne comprend pas, on allume la radio, et là c'est l'effroi total...On ne comprend pas, je ne comprends pas...C'est un mauvais rêve, je dors, je vais me réveiller...

Non je ne rêve pas...je ne rêve pas mais je n'y crois pas, je ne réalise pas, je ne veux surtout pas y croire...

Et puis on dépose ce Canadien au pied de son immeuble, tout près de Montreuil, et on file chez ma mère, pas très loin de là...on était seuls dans la rue, chose rare dans ce quartier, on prend nos affaires et on monte vite se réfugier chez ma mère...La télé est allumée...et là on se prend l'horreur en pleine face...toujours sans comprendre...toujours dans l'espoir de se réveiller...

Finalement le sommeil me gagne, je vais me coucher...le lendemain matin j'ai le coeur lourd, et surtout pas à la fête, alors que ce week-end devait justement en être une de fête...

Cette fête on l'a quand même faite...parce que c'était prévu, parce que malgré tout on en avait besoin, parce que nos coeurs lourds avaient besoin de se sentir un peu plus légers...

C'était une super fête...on a ri...on a bu...on a dansé...l'espace de quelques heures nous avons pu oublier...

Et le lendemain matin le coeur est redevenu lourd, très lourd...les larmes étaient au bord des yeux...

Moi qui suis plutôt très bavarde et déconneuse je n'avais ni envie de parler ni de déconner...

Je trouve le Monde de plus en plus moche, depuis longtemps...je ne comprends pas ce qu'il est devenu...pourquoi...pourquoi toute cette haine...pourquoi toute cette rage...pourquoi toute cette course au fric qui tue notre planète à petits feux...

Je m'en veux même parfois d'avoir osé mettre ma fille au monde...elle encore si innocente...que lui réserve cette vie???

Je suis née et j'ai grandi dans le 93, dans le 9.3...je suis allée à l'école avec des blancs, des blacks, des rebeus, des indiens, des feujs, des musulmans, des cathos...des gens de tous horizons et de toutes religions...Je me souviens que ce n'était pas un problème, au contraire, on se racontait nos cultures, nos fêtes...la couleur de peau on s'en foutait...bien sûr des cons et des racistes il y en a toujours eu...mais on vivait super bien tous ensemble...ou alors ce sont juste les souvenirs de l'enfant naïve que j'étais...mais non, je sais que l'on vivait bien ensemble...ou du moins pas trop mal...

A cette époque, la guerre elle était loin...je me rappelle des infos le midi et le soir, la guerre Iran/Irak, pendant toutes ces années, le conflit israélo/Palestinien toujours d'actualité...la guerre c'était ailleurs...c'était chez les autres...nous la guerre c'était fini depuis longtemps...on avait déjà donné...

Et puis aujourd'hui, en 2015, on nous parle de guerre...en France...la France est en guerre...Mais comment en est-on arrivé là???!!! 

Ça va être quoi cet après...Cet après vendredi noir...cet après bloody friday...

Ça va être quoi la vie des gens...

On va flipper d'aller en concert, d'aller voir un match de foot, d'aller au ciné, dans les grands-magasins, de prendre le métro?...On va regarder de travers notre voisin parce qu'il a la peau mate et une barbe?...On va stresser dès que l'on va sortir de notre zone de confort, de notre home sweet home???

Je ne veux pas flipper, je vais continuer à sortir et à vivre ma vie...mais en fait je vais quand même flipper parce que dans mon inconscient il est gravé qu'il y a des gens dépourvus de toute humanité qui tue parce que l'on ne suit pas le chemin qu'ils estiment être le bon!!!

Je me pose la question du "Et après?"...

J'avais déjà peu foi en ce monde, mais là je suis complètement anéantie...

Paris c'est la ville de mes 1ères sorties en boîte avec les copines...ce sont les bars, les restos, les salles de concert que je fréquentais lorsque j'y vivais...Paris c'était la promesse de la culture, de l'ivresse, des soirées folles...Paris c'était la fête, l'insouciance de ma jeunesse...

Paris a fait de moi ce que je suis...m'a construite...m'a vu et fait grandir...

Où est ce Paris désormais...

Oui, il va se relever...mais il ne pourra oublier...

L'insouciance des nuits parisiennes? Nous reviendra-t-elle un jour???

Ces fanatiques ont pris comme cible le Paris festif, le Paris Bobo, le Paris jeune, le Paris pacifiste...

Je ne comprends décidément pas ce monde...je ne comprends pas pourquoi l'Homme avec son histoire et son savoir n'est pas plus intelligent que ça... 

Je ne comprends pas et je ne comprendrais jamais...

Il n'y a de toute façon rien à comprendre car tout ceci dépasse la compréhension...

Aujourd'hui j'ai le coeur toujours aussi lourd, et les larmes toujours au bord des yeux...

Je pense à tous ces gens morts pour rien...

Je pense à leurs familles...aux orphelins qu'ils ont laissés...

Je pense à la souffrance de ceux toujours en vie qui ont vécut l'horreur...

Je n'y étais pas et pourtant je ne peux m'empêcher d'y penser...









lundi 9 novembre 2015

La recette du gâteau patate

Je reviens presque tout juste de vacances, de Guadeloupe plus exactement, et si mes yeux se sont extasiés de cette île magnifique aux plages sublimes et à la végétation magnifique, mes papilles se sont aussi fort régalées de mets exotiques délicieux à souhait...

J'ai ramené quelques recettes dans ma besace, dont celle du fameux "Gâteau patatate"... 

Ce gâteau à tout pour (me) plaire : il est coloré, savoureux, plein d'arômes, la texture est divine : il fond en bouche...un vrai régal...

J'en ai préparé 2 le week-end dernier, pour une soirée et un barbecue...sachant que la soirée avait lieu chez une amie Réunionnaise...et bien elle m'a félicitée et l'a trouvé délicieux...Quant au barbecue il a également remporté tous les suffrages (et c'était pas gagné, il y avait des réfractaires!!!)....

Je vais donc vous livrer aujourd'hui la recette de ce gâteau qui ne manquera pas de vous surprendre...



J'avoue que c'est pas le genre de toph qui fait particulièrement envie, il paye pas de mine comme ça ce gâteau, mais ne vous laissez pas influencer par son apparence...c'est une tuerie...


Il vous faut donc : 


600g de patates douces
150g de beurre
150g de sucre en poudre (de canne de préférence)
2 oeufs
10cl de rhum vieux (j'ai mis du rhum normal, je n'avais que ça)
1 citron vert (non traité de préférence)
2 gousses de vanille ou 2 c.c d'extrait de vanille (j'ai mis de la poudre de vanille et de l'extrait de vanille)
1 pincée de cannelle en poudre
1 c.c de sel


Comment qu'on fait??? :


1/ Éplucher les patates douces, les couper en morceaux.

2/ Les faire cuire 20 min dans l'eau salée d'une c. à c. de sel.

3/ Laver le citron, en râper le zeste; réserver.

4/ Mélanger au mixer (moi j'utilise un blender, mais un batteur fait très bien l'affaire également) les oeufs et le sucre jusqu'à obtention d'un liquide blanchâtre et crémeux.

5/ Faire fondre le beurre à feu doux dans une petite casserole.

6/ La cuisson des patates terminée, les égoutter puis les écraser soigneusement à la fourchette ou mieux, au presse-purée (perso j'ai tout mis dans le blender).

7/ Incorporer à la purée de patates, les oeufs battus avec le sucre, le beurre fondu, le zeste de citron, le rhum, les gousses de vanille fendues (ou l'extrait de vanille) et la pincée de cannelle; bien mélanger la préparation afin d'obtenir une pâte homogène. 
Si vous utilisez des gousses de vanille incorporez-les au moment de verser la pâte dans le moule, ne les mixer en aucun cas avec le reste de la préparation. Vous les retirerez au moment de couper votre gâteau.

8/ Beurrer un moule à cake; le remplir de pâte.

9/ Disposer le moule dans un four préalablement chauffé à 180° (th.6.).

10/ Laisser cuire 45 min.


Pour la cuisson je rajoute 10 minutes voire plus (tout dépend du four) l'idéal étant de tester la cuisson avec un couteau. 

Le top du top étant de le préparer la veille pour le lendemain et de le laisser bien au frais le plus longtemps possible. 

Je tâtonne encore un peu avec la texture, je le voudrais légèrement plus ferme, je pense que je vais jouer avec la cuisson les prochaines fois jusqu'à obtenir la texture parfaite à mon goût.

Ce gâteau est vraiment délicieux et original de part ses saveurs et sa texture, et il est très très simple à réaliser.

Même Zhom qui n'est pas trop dessert s'est régalé...

Allez...Bon app'...











samedi 10 octobre 2015

Promenade Sainte Catherine


La "Promenade Sainte Catherine" (PSC pour les intimes) est un projet de longue haleine qui a inauguré son espace le jeudi 8 octobre 2015, et j'ai eu la chance d'être conviée à cet événement.






J'étais présente à la conférence de presse et je vais donc tout d'abord vous faire un petit topo rapide sur le projet et ses enjeux...les mots ne sont pas (complètement) de moi, j'ai bien écouté, c'était très intéressant, j'ai pris des notes, et voici donc ce qu'il faut retenir (à mon sens)...

Ce lieu a été pensé avec la volonté d'un espace ouvert pour une continuité urbaine, tout en respectant l'architecture et le coeur historique de la ville avec l'utilisation de pierres de taille comme matériau principal.

Plusieurs enjeux pour ce lieu : URBAIN (20 000m2 de commerces et 94 logements dont 26 logements sociaux) et ARCHITECTURALE avec un lieu qui s'insère dans la ville et qui ne ressemble en rien à un centre commercial.

Ce site s'axe autour d'une place centrale, le coeur de ce lieu, où trône fièrement une fontaine des plus singulières, et de 3 rues qui y mènent (3 entrées différentes, rue Sainte Catherine, Rue Guiraude et rue de la Porte Dijeaux).

Vraie volonté de créer la ville de la part des différents porteurs de ce projet.

Une des grandes particularités de ce lieu, et non des moindres, est son aspect digital. Promenade Sainte Catherine est le premier espace commercial connecté de Bordeaux avec un écran géant led de 40m2 (le 1er du genre en France en outdoor) et un écran interactif (rue de la Porte Dijeaux).

Il aura fallu 4 ans de travaux pour que Promenade Sainte Catherine prenne vie.

Ce projet a vu le jour grâce à plusieurs acteurs : Les architectes Denis Valode et Jean Pistre, un Maître d'oeuvre Fontainier Bordelais Franck Cazenave, Nexity, et Redevco.


Côté enseignes il y en a que l'on connaît déjà sur Bordeaux, et d'autres fraîchement arrivées. 


Vous retrouverez ainsi :


Côté Mode : C&A - Passionata - TUC-TUC - Bershka - Blue Box - El Ganso - Esprit - Follow Me - G-STAR - JD Sports - New Look - Stradivarius - Superdry

A noter que Bershka, Stradivarius et New Look ne sont pas encore ouverts, mais c'est pour très bientôt.

CITADIUM, concept bien connu des Parisiens, ouvrira également ses portes début 2016

Côté Maison-Loisirs & Cadeaux : Ambiance et Styles - La Grande Récré - L'Univers de Léo - Durance - LEGO

Côté Bijoux-Beauté & accessoires : MOA - Franck Provost - Histoire d'Or - La Fabrique de lunettes - Lush - Swarovski

Côté Restauration & Alimentation : Buffalo Burger - La Tagliatella - Matsuri - MC Donald's - Monop' - Ô Sorbet d'Amour - Starbucks



Place à quelques photos prises le jour de l'inauguration : 































Mes 2 grands plaisirs de la soirée ont été de me poser au Starbucks et de profiter du fait qu'il n'était presque que pour moi, et de flâner dans le LEGO Store...Je ne vous cache pas que ce sont les 2 enseignes qui m'attirent le plus et qui vont me faire retourner souvent, voire très souvent, à Promenade Sainte Catherine.




 Le mur de briques














Chez Strabucks j'ai même eu la chance de participer à une dégustation de café avec une Coffee Master (ouais rien que ça) passionnée qui a su me démontrer que tel le thé, le café était également parfait pour une pause sucrée accompagnée d'un gâteau, avec ce qu'elle appelle "la combinaison parfaite" où quand 2 saveurs se rencontrent pour faire danser la samba à tes papilles (en même temps je suis un bec sucré, je m'extasie donc toujours avec bonheur sur ce genre de petites douceurs)...








 Crédit photo Starbucks via le dossier presse

Crédit photo Starbucks via le dossier presse


Pour ma part je trouve ce lieu très agréable, il a été vraiment bien pensé, et la réalisation est une réussite. Promenade Sainte Catherine se fond totalement et parfaitement dans le Centre Ville de Bordeaux.

Je ne suis pas une fashionista et encore moins une shopping addict, mais ce lieu de vie est loin d'être uniquement réservé au shopping, au contraire, c'est un réel lieu de vie où l'on y passera pour se poser quelques minutes, pour se restaurer, se retrouver autour d'un bon café, y déguster une bonne glace...

J'ai vu des endroits dans le même esprit, notamment à New York, Los Angeles ou encore Barcelone, et sans être chauvine, Promenade Sainte Catherine a une âme que je n'ai pas trouvée ailleurs, sans doute du fait de cette volonté du respect de l'esthétique de la ville.

Ce projet aura permis également la création de nombreux emplois, et rien que pour ça, le lieu en vaut la peine.


Pour plus d'informations et suivre l'actualité de ce lieu de vie dans la ville : 




Ils sont aussi présents sur Twitter, Pinterest et You Tube (mais pas moi...je tiens bon...un réseau social de plus et je n'ai plus le temps de dormir)...

Il y a également l'application smartphone PSC que je vous invite à télécharger (enfin seulement si le coeur vous en dit)...


Promenade Sainte catherine vous accueille

du LUNDI au SAMEDI :
Boutiques ouvertes de 10h à 20h
Restaurants ouverts de 8h à 22h 

le DIMANCHE :  
ouvert jusqu'à 19h



mercredi 30 septembre 2015

Mes règles, ma Cup et moi... #Round 2

Et oui, on va encore aborder un sujet plutôt intime, plutôt pas glam, mais qui nous concerne toutes : les règles!!!!

On va même plus précisément parler CUP, ou encore "coupe menstruelle" (hum...ça fait rêver)...







Je n'en suis pas à ma première parlotte à ce sujet...et non, je t'expliquais déjà le céquadonc? et le commentçamarche? ici...

Je ne vais donc pas revenir sur la CUP en elle-même mais plutôt sur "où j'en suis aujourd'hui?" avec ce petit bout de plastoc...

J'avais d'abord tenté d'éradiquer mes règles, oui, rien que ça, n'en pouvant plus de cette torture mensuelle régulière et répétitive...et j'avais donc tout misé sur le stérilet aux hormones (oui je sais, moi qui ne voulais plus d'hormones, qui voulais du naturel et rien que du naturel...oui pardonnez-moi, j'ai pêché...)...et j'ai vite été punie pour avoir si honteusement pêché...je racontais tout ici...

Me voilà donc de retour avec mes ragnagnas, mes chutes du Niagara sanguinaires...

J'avais un peu laissé la CUP de côté n'arrivant pas trop à la dompter. Me voilà donc de retour avec les très sexy glam "serviettes périodiques" (ou comment asphyxier ta founette à coups de plastic dégueu)...

Et là...horreur...non seulement ces trucs sont de la vraie saloperie pour l'humanité (polluantes and co), mais en plus ils ont décidé de te la parfumer façon lavande Airwick histoire que tu schmoutes pas trop de la chatte...j'en ai des hauts le coeur quand je repense à cette odeur...

Bref...n'ayant plus envie de polluer à foison, et encore moins de sentir le produit WC du minou...j'ai repris les choses en main, et surtout ma CUP...

Grand bien m'en a pris...cela fait plusieurs mois maintenant que je m'en sors plutôt bien...je la place bien, je ne la sens pas de la journée (ou presque)...pour le sport c'est top, la nuit c'est top, la journée c'est top, pour la plage c'est top...C'EST JUSTE LA LIBERTÉ...

Je vais monter le FLC (Front de Libération de la Chatte)...avec pour emblème la CUP...

Plus de retour en arrière possible...j'utilise juste des protèges-slip (achetés en magasin bio) en période de règles au cas ou, mais je pense pouvoir dire que je suis enfin passée à la CUP de façon définitive...

Et là j'ai envie de dire :



Je suis trop balèze, j'ai réussi à te coller de la littérature de jeunesse dans un post pour les règles...





mercredi 16 septembre 2015

Je dis NON au retour de la Jupe-Culotte...



Vous l'aurez sans doute malheureusement remarqué...la jupe-culotte is back...

S'il y a un bien un truc dans la mode que je pensais ne jamais Ô GRAND JAMAIS revoir un jour dans les vitrines des magasins ou même dans la rue...c'est bien la jupe-culotte...

Non, mais sérieusement, à moins de faire 1m80 et de t'appeler Gisèle ce n'est juste pas possible...


Tu la sens épanouie avec sa jupe-culotte???


J'avoue, je suis très certainement une traumatisée de ce vêtement que j'arborais, sans aucune fierté, à l'époque où ma mère gérait encore ma garde robe...autant te dire que ça fait un bail...je devais être en élémentaire...

C'était vraiment la punition pour moi...je m'en rappelle bien, elle était bleu marine, et ma mère me "l'assortait" avec un pull bleu ciel targué d'un gros noeud au niveau du col...et en guise de coiffure une demie-queue...à cela tu ajoutes le fait que je ne faisais (ni ne fais) pas 1m80, que mon deuxième prénom c'est Jeannette (true story...mémé je t'aime) et non pas Gisèle, que j'avais plutôt l'allure d'une paupiette plutôt que celle d'un héron...bref...t'as tout compris...comment ne pas ressortir perturbée d'une telle expérience!!! J'en ai des hauts le coeur rien que d'y penser...

Alors quand je vois dans les magazines et sur les blogs mode que ce vêtement fait son grand retour je ne peux m'empêcher de penser "MAAAAAAAAAAAAAAIS POOOOOOOOOURQUOI"????!!!! N'y a-t-il pas assez d'horreurs dans ce monde en ce moment pour lui rajouter de la laideur...non, décidément je ne comprends pas...

Mais qui est le fautif???!!! Qui a décidé que la jupe-culotte c'était trop "2015"???!!!

Ça va me coûter des séances chez le psy tout ça, je vous assure...

Pour la petite histoire c'est Paul Poiret, couturier avant-gardiste en son temps qui créa ce vêtement il y a un siècle...Cétait la guerre, les hommes étaient au combat, les femmes devaient gérer le foyer, et les vêtements féminins de l'époque n'étaient pas des plus pratiques pour s'affairer à toutes ces tâches masculines qui incombaient désormais à la femme...La jupe-culotte est ainsi née, mixe de la culotte, ancêtre du pantalon, et de la jupe, vêtement féminin par excellence...La libéralisation de la femme est en marche, à elles la liberté de mouvements...


 Paul Poiret


Et la jupe-culotte à ses débuts ça donnait ça : 











Alors oui la jupe-culotte a ses lettres de noblesses, elle est une révolution dans la mode féminine annonciatrice du pantalon...et une femme en pantalon était proche du blasphème en ces temps anciens, en 1800 une loi leur en interdisait le port, puis ce fut autorisé par la suite pour se déplacer en bicyclette ou à cheval...

Nous pouvons donc remercier Paul Poiret et sa jupe-culotte car si nous pouvons porter des jeans aujourd'hui c'est un peu beaucoup grâce à lui...

Mais si la jupe-culotte a joué un rôle essentiel pour les femmes, et je l'en remercie, je n'arrive pas à trouver ce vêtement esthétique dans ses versions plus récentes...

Je ne suis bien entendue pas historienne de la mode et encore moins fashionista avérée...tout ceci est donc à prendre avec la plus grande légèreté...

Mais ceci est un fait : Je n'aime pas la jupe-culotte!!!! 

Et vous??? 

lundi 7 septembre 2015

NARCOS : la nouvelle série NETFLIX à ne pas manquer!!!

Hola todos...

Les vacances sont bel et bien terminées...le chemin du travail j'ai retrouvé...mon blog je vais à nouveau alimenter...

Je suis en forme n'est-ce pas???

Je reviens donc en cette rentrée vous parler de la nouvelle série NETFLIX : NARCOS!!!





Je suis série addict...j'en ai suivi beaucoup...j'essaye de me calmer un peu car ça prend du temps...mais quand Zhom a vu le trailer de NARCOS il a été convaincu immédiatement...






Alors??? Ça envoi non???

Synopsis du site Allociné  : "Loin d’un simple biopic de Pablo Escobar, Narcos retrace la lutte acharnée des États-Unis et de la Colombie contre le cartel de la drogue de Medellín, l’organisation la plus lucrative et impitoyable de l’histoire criminelle moderne. En multipliant les points de vue — policier, politique, judiciaire et personnel — la série dépeint l’essor du trafic de cocaïne et le bras de fer sanglant engagé avec les narcotrafiquants qui contrôlent le marché avec violence et ingéniosité".

La saison 1 compte 10 épisodes d'une cinquantaine de minutes chacun, nous nous sommes avalés la série en 5 soirées!!! Impossible de la lâcher une fois commencée...

Au delà du côté biopic de cette nouvelle série, ce qui m'a accroché immédiatement c'est la qualité de celle-ci. Les images sont fortes en réalisme, les acteurs sont absolument géniaux, on est tenu en haleine de bout en bout...

Côté acteurs la casting est absolument parfait...

J'ai retrouvé Pedro Pascal, acteur Chilien ayant interprété Oberyn Martell (feu mon chouchou) dans "Game of thrones", qui en plus d'être sublime (quoique la moustache c'est vraiment pas mon truc, mais j'avoue que là ça ne gâche pas grand chose) interprète le rôle de Javier Peña, un agent de la DEA, à la perfection...






Si vous préférez les blonds vous ne serez pas en reste avec Hoyd Holbrook qui se cache derrière le rôle de Steeve Murphy, agent lui aussi de la DEA et équipier de Javier Peña...






Et dans le rôle de Pablo Escobar, un acteur Brésilien que je ne connaissais absolument pas, Wagner Moura, qui à mon sens devrait récolter quelques récompenses pour son interprétation MAGISTRALE...







Parmi les acteurs principaux on retrouve également Maurice Compte, aperçu entre autre dans "Breaking Bad" et dans le rôle de Gustavo Gaviria (cousin et bras droit d'Escobar) Juan Pablo Raba (qui est juste grrrrr...)...



 Maurice Compte (à gauche)



 Juan Pablo Raba



Je connaissais l'histoire de Pablo Escobar et du Cartel de Medellín dans les grandes lignes, mais je ne m'étais jamais intéressée plus que ça à cette période de l'histoire Colombienne. Avec Narcos on rentre non seulement dans les détails historiques de cette période, mais, et c'est à mon sens ce qui en fait une série aussi prenante, on se retrouve dans l'intimité de Pablo Escobar, un véritable génie ayant su se construire un empire en peu de temps grâce à une intelligence hors norme, mais dont les côtés mégalomane et paranoïaque en ont fait également le monstre qu'il était.

Cette série n'est donc pas faite pour les âmes sensibles, mais elle est, selon moi, l'une des meilleures de ces dernières années...

Il y aura une saison 2...reste plus qu'à patienter...