lundi 6 novembre 2017

Quand ton enfant devient styliste grâce au site "DessineTonVêtement"...



Il y a quelques jours j'ai reçu un mail de la part de DAMIEN VASIC qui me proposait de tester son concept "DessineTonVêtement", en vue d'en parler par ici...Ce que je vais faire aujourd'hui...Et si je le fais c'est que j'ai été séduite vous vous en doutez...






Damien Vasic a 32 ans et il est l'heureux papa d'une petite fille. Il s'est installé au Maroc il y a une dizaine d'années où il dirige une usine de confection textile.

Un jour sa fille est passée lui faire un coucou sur son lieu de travail et a voulu "faire comme papa", elle a ainsi dessiné la robe de ses rêves sur une feuille de papier. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais Damien décide de confier le dessin de sa fille à la couturière de l'usine afin que cette robe sortie tout droit de l'imaginaire de sa princesse devienne une réalité...Et quelques jours plus tard la petite fille a pu porter la robe qu'elle avait créée et ça donne ça : 






Avouez que le résultat est plutôt sympa...

C'est ainsi que le début de l'aventure "DessineTonVêtement" a commencé...un peu comme un conte de fée ou une petite princesse a eu la chance de pouvoir créer et portée la robe qui la faisait rêver...

Après avoir mûri le projet dans sa tête, Damien s'est associé avec son frère, vivant en France, et ensemble ils ont lancé cette plateforme, à Meillonnas dans l’Ain, afin que d'autres enfants puissent eux aussi avoir la chance de porter leur création.

Actuellement seulement 2 modèles sont disponibles, robe ou tee-shirt, pour des enfants de 2 à 14 ans, au prix unique de 35 euros. Le dessin est dupliqué sur le dos et le devant du vêtement. Le délai de livraison est de 25 jours.



Comment ça marche


C'est on ne peut plus simple, il suffit d'imprimer le modèle que l'on a choisi, robe ou tee-shirt, votre enfant laisse parler son imagination et sa créativité, et vous scannez ou prenez une photo du vêtement qui deviendra sous peu une réalité...







Tous les produits sont fabriqués au Maroc, dans l'usine créée par Damien il y a 10 ans, avec le plus souvent possible des matières recyclées et recyclables pour les tissus. En ce qui concerne les encres, elles sont sans solvant et à base d'eau (et donc non toxiques) et proviennent de l'UE.

Le concept commence à se faire connaître et Damien envisage déjà la suite de cette aventure

"Parce que chaque dessin d’enfant est unique, nous faisons tout à la demande. Chaque création est une petite aventure, et un grand bonheur ! D’ailleurs, face au succès de notre concept, et à la demande des parents, nous envisageons déjà d’ajouter des modèles robe et tee-shirt de tailles adultes".

Il est quand même temps que je vous montre la réalisation de ma morue...

Elle a fait plusieurs essais, puis c'est en regardant "La légende de Manolo" (superbe dessin animé sortie en 2014) que l'idée lui est venue...elle voulait la même robe que Maria, l'héroïne...elle s'en est donc inspirée...et cette robe nous a servi de base pour son costume d'halloween...












Alors je m'excuse pour la qualité médiocre des photos, mais il faisait déjà nuit et donc très sombre chez moi, sans compter que ma relou n'était pas très motivée pour jouer les top model...Mais en revanche elle est plus que super contente du résultat et de SA création...Certaines mamans de mon entourage ont trouvé elles aussi l'idée originale et le rendu vraiment conforme au dessin ayant servi de modèle...












Le tissu est vraiment très doux, mais aussi très fin, cette robe est donc idéal pour les chaleurs estivales...autant vous dire que ma chouquette n'a qu'une hâte...pouvoir la porter à nouveau, et surtout à l'école pour montrer à toutes ses copines la robe qu'ELLE a dessinée...



Pour en savoir davantage






mardi 17 octobre 2017

Muriel Douru - "Chroniques d'une citoyenne engagée"



Mais qui est MURIEL DOURU???




C'est à la médiathèque de ma commune que je suis tombée par hasard sur "BEYOND THE LIPSTICK - CHRONIQUES D'UN COMING-OUT"...Je m'attendais à un livre drôle et léger, et si j'ai souvent souri, il s'agit là d'un ouvrage tout sauf léger. Muriel Douru est une illustratrice et blogueuse (entre autres choses, cette femme déborde de talent) engagée, aux convictions bien trempées qui aborde dans cet ouvrage des situations issues de sa propre expérience de femme, qui aime les femmes, mariée à une femme, qui a une fille qui a 2 mamans...Elle y raconte, souvent avec humour, des situations malheureusement bien loin d'être comiques : les déboires, les a priori, les pré-jugés sur les lesbiennes, leur mode de vie, leur look, mais aussi leurs combats pour être parents, pour faire face à l'homophobie malheureusement toujours d'actualité, la lutte pour avoir les mêmes droits que tous, car ne naissons-nous pas "libres et égaux en droits" (ben en fait il faut croire que non)...











Inutile de vous dire que j'ai dévoré et adoré ce livre, et que c'est donc avec un appétit non dissimulé que je me suis jetée sur son nouvel ouvrage "CHRONIQUES D'UNE CITOYENNE ENGAGÉE" paru il y a tout juste quelques semaines...





Étant moi-même de nature plutôt engagée et pleine de convictions, menant également mes combats à mon niveau, j'aime les artistes qui le sont, et Muriel Douru est bel et bien une femme engagée qui use de sa liberté de pensée et qui, au gré de ses illustrations pertinentes, interrogent, dénoncent, accusent une société et un monde à la dérive...

Dans cet ouvrage Muriel parle écologie, parentalité, éducation, végétarisme, véganisme, terrorisme, politique...tout y est décortiqué avec analyse...et si les thèmes abordés sont loin d'être joyeux, son trait de crayon et sa plume laissent à réfléchir, à se remettre en question, à penser autrement...et pourquoi pas à donner l'envie de faire bouger les choses...











Je me retrouve dans beaucoup de ses combats et réflexions et ce livre est à mon sens un must-have de notre époque qui plante le décor et interroge sur l'avenir...

Si j'ai tendance à être pessimiste quant à  l'espoir d'un monde meilleur pour ma fille, Muriel elle veut y croire, et j'ai bien envie d'y croire avec elle...nous avons fais des choix de vie en ce sens...peut-être que d'autres nous suivrons...

Je vous invite vivement à ne pas passer à côté de cet artiste qui fait désormais partie de mes icônes...



Pour en savoir davantage








mercredi 4 octobre 2017

Le "Zéro déchet" sur son lieu de travail...



Et oui, un billet sur le "Zéro déchet"...encore un...mais le sujet étant vaste, et étant bien loin d'en avoir fait le tour, je suis au regret de vous informer que ce ne sera sans doute pas le dernier...Mais ne vous inquiétez pas, ce blog ne va devenir exclusif sur ce thème...c'est juste que je suis en plein dedans depuis bientôt un an, et que ça a bien changé ma vie...j'ai donc forcément envie de partager cette "nouvelle vie" vers un monde meilleur avec vous...

J'avoue que je suis assez sidérée lorsque je vois tous les déchets que l'on génère sur notre lieu de travail, que je le suis davantage quand je sais que cela ne sidère que moi, et que je le suis encore plus quand je sais que certains gestes simples pourraient faire la différence...

Je vais donc vous donner quelques petites pistes pour limiter notre impact écologique au bureau, notamment en terme de déchets of course...et vous allez voir, c'est plutôt pas bien compliqué à mettre en place...


LE POSTE DE TRAVAIL

  • Limitez les impressions papier au strict minimum, on n'a vraiment tendance à trop imprimer et des documents que l'on va jeter quelques secondes après les avoir lus...est-ce bien nécessaire???
  • Évitez les post-it, privilégier un carnet où un cahier...encore mieux, recycler le papier imprimé qui ne vous est plus utile en brouillon ou bloc-note.
  • Éteignez votre PC quand vous rentrez chez vous...combien de collègues n'ont pas ce réflexe...je suis effarée du nombre d'ordinateurs qui passent la nuit allumés pour rien.
  • Désactivez l'économiseur d'écran de votre ordinateur.
  • Éteignez les lumières quand vous n'en n'avez plus besoin et lorsque vous quittez une pièce, cela semble évident, mais croyez-moi, pas pour tout le monde...trop n'y attache pas d'importance en dehors de leur HOME SWEET HOME puisqu'ils ne règlent pas la facture d'électricité...autant vous dire que je suis fan de ce genre d'état d'esprit...
  • Installez le moteur de recherche "ECOSIA" (dont je vous parlais ici), ou un autre qui sera bien plus green et éco responsable que le géant Américain...
  • Videz votre boîte mail régulièrement...tous ces messages stockés inutilement sont une source de pollution dont vous n'avez pas idée...
  • Pas besoin de 50 stylos et surligneurs, ne prenez que ce dont vous avez besoin 


LES REPAS ET AUTRES COLLATIONS


Si vous bénéficiez d'un restaurant d'entreprise ce sera bien plus simple, évitez juste ce qui pourrait être emballé inutilement, et apportez votre serviette de table afin d'éviter de consommer une serviette en papier par jour. 

Si vous devez vous débrouillez pour vos déjeuners, apportez votre repas ainsi que vos couverts et votre serviette de table, votre gourde (en inox bien sûr). Évitez de vous faire livrer, d'acheter des plats industriels prêts à consommer (nocifs en terme de déchets sans parler des saloperies qu'ils contiennent)...rien ne vaut le fait maison apporté dans son tup tup (en verre de préférence)...et si vous avez un composteur ramenez chez vous vos déchets compostables (dans votre tup tup)...

Pour le tea time, apportez votre thé en vrac et utilisez des sachets en tissu réutilisables ou encore un filtre à infuser en inox.

Pour le café, par pitié, évitez les capsules et privilégiez une cafetière à filtre.

Dans tous les cas bannissez les gobelets et autres touillettes en plastiques et apportez votre tasse (ou mug thermos) et votre cuillère...apportez également votre sucre (en privilégiant le vrac et oubliez les emballages individuels).

Pour les petits creux, apportez vos collations maison (fruits, biscuits home made, fruits secs en vrac...)...oubliez les distributeurs de sucre et gras en barres...

Apportez un torchon pour essuyez votre vaisselle.

Apportez tout ça dans un cabas ou autre panier.

 
LE TRANSPORT


Malheureusement dans ce domaine je suis une très mauvaise élève car je vis à la campagne et je travaille en ville, je n'ai pas d'autres choix que d'utiliser ma voiture quotidiennement...mais dans un monde meilleur je prendrai les transports en commun autant que possible et dans un monde parfait j'irai travaillé à pieds ou à vélo voire en covoiturage...Beaucoup trop utilisent leur voiture chaque jour alors qu'ils auraient la possibilité de faire autrement, je ne comprends pas que l'on puisse préférer des heures de bouchons à quelques minutes de transports en commun...



ET VOUS, C'EST QUOI VOS PETITS GESTES ECOLOS ET ZÉRO DÉCHET AU BOULOT ???










lundi 28 août 2017

ECOSIA : le moteur de recherche qui plante des arbres



Jusqu'à il y a peu je n'avais jamais entendu parler d'ECOSIA, mais depuis les choses ont changé...






Actuellement le moteur de recherche numéro un sur le web est GOOGLE, je ne t'apprends rien...Et bien aujourd'hui je vais t'offrir une alternative à ce géant capitaliste, une alternative green même...elle est pas belle la vie???

Alors  ECOSIA c'est quoi???

ECOSIA c'est un moteur de recherche (gratuit) dont chaque clic effectué sert à planter des arbres de part le Monde par le biais de projets très étudiés.





Cette Start-Up made in BERLIN a été fondée en 2009 par CHRISTIAN KROLL, qui en est le PDG, suite à un voyage autour du monde où il a été frappé par les problèmes liés à la déforestation...

ECOSIA est donc une entreprise à vocation sociale, certifiée B CORP depuis avril 2014. Je ne vais pas rentrer dans le détail de cette certification, renseigne-toi si le coeur t'en dit, mais retiens juste que c'est une certification aux critères relativement strictes et que pour l'obtenir il faut vraiment être dans une démarche écologique et citoyenne et surtout être transparent au niveau des revenus générés.

Le credo d'ECOSIA est donc "Surfe sur le web en plantant des arbres"...OK, mais comment ça fonctionne tout ça???



 
C'est très simple : grâce à ses revenus publicitaires liées aux recherches effectuées sur le site, ECOSIA finance des programmes de reforestation dans le Monde. 80% des bénéfices issus de ces revenus servent à appuyer des programmes de plantations d'arbres, et les 20% restant servent à compenser les émissions de CO2 de l'entreprise et celles générées par les recherches effectuées via leur site, mais également à la rémunération des intervenants des différents projets (les populations locales impliquées bénéficient ainsi de revenus stables).

Entre 2009 et 2014 ce sont plus d'un million d'arbres qui ont été plantés, et plus de 12 millions à l'heure actuelle. L'objectif visé est 1 milliard d'ici 2020




C'est bien beau tout ça, mais je te vois venir sur tes gros sabots...Ouais, super, c'est cool, mais qu'est ce qui prouve que l'argent généré est utilisé à bon escient...Et tu as bien raison de te poser cette question tout à fait légitime...c'est pourquoi chaque mois ECOSIA publie via son site ses rapports financiers et reçus de plantations d'arbres, la transparence étant gage de confiance...




J'ai bien sûr testé ECOSIA pendant plusieurs jours avant de t'en parler car en matière de moteur de recherche nous sommes exigeants et je sais bien que la motivation première ne sera pas forcément d'avoir un geste green pour la planète. Il s'avère que j'ai été très agréablement surprise par une interface agréable et simple d'utilisation et je vous assure que les résultats des recherches effectuées sont tout aussi efficaces que le géant américain.

"Si 10% de la population mondiale utilisait ECOSIA, la totalité de la planète serait reforestée" 






Alors on attend quoi???

Si désormais tu souhaites surfer écolo sur la toile et faire du bien à la planète sans te casser la tête télécharge vite ECOSIA sur ton smartphone et fais-en ton moteur de recherche principal sur ton MAC ou ton PC.

Et pour te donner du baume au coeur tu verras sur la droite de ton écran un "tree counter" (compteur d'arbres) qui te permettra de suivre ta contribution à la reforestation de notre si belle planète...Ce compteur t'indique le nombre de recherches que tu as effectuées avec ECOSIA, sachant qu'il faut en moyenne 45 requêtes pour qu'un arbre soit planté...



Pour plus d'infos





Si toi aussi tu veux reboiser la planète en surfant sur le web tu sais ce qu'il te reste à faire...






mercredi 23 août 2017

"Zéro déchet" : Bilan 10 mois plus tard



10 mois déjà ont passé depuis notre décision de passer à un mode de vie vers moins de déchets...





Pour les retardataires la séance de rattrapage se passe ici...

Si ce ne fut pas une évidence de suite pour moi de réduire mes déchets, une fois la décision prise il a fallu que ça bouge et vite, je suis comme ça moi, je n'aime pas perdre de temps et j'aime que les choses avancent, et à un rythme soutenu...et bien en matière de "Zéro déchet" les choses ne se passent pas ainsi, au contraire, mieux vaut y aller pas à pas pour ne pas se sentir décourager avant même d'avoir commencé, et je suis allée contre ma nature pour procéder de la sorte...

Ce bilan est plutôt positif puisque nous avons considérablement réduit nos déchets...mais il reste encore beaucoup à faire...

Je ne vais pas rentrer à nouveau dans le détail des changements mis en place dans notre foyer, je vous invite à vous référer à mes articles précédents en la matière...

Aujourd'hui nous n'avons plus de poubelle dans notre salle de bain, et le jour où je l'ai remisée au garage je n'étais pas peu fière...

Notre poubelle de déchets non compostables et non recyclables a considérablement baissé (de moitié si ce n'est plus), donc on est bien bien loin du bocal de certains, mais les résultats sont là et c'est encourageant...

Les déchets organiques sont compostés et tout ce qui est recyclable est trié avec soin...

Je suis donc plutôt fière de ce que nous avons accompli jusque là Zhom, la chouquette et moi...

Il y a de nombreuses choses à modifier et améliorer, on tâtonne toujours, on est à court de solutions parfois, mais ce qui a été mis en place est désormais acquis, et nous générons aujourd'hui beaucoup moins de déchets qu'il y a 10 mois...

MAIS, et oui bien sûr, il y a un mais...c'est un bilan, tout n'est pas parfait...MAIS, donc, nous stagnons désormais, voire nous régressons parfois...

Déjà il n'est pas toujours facile de rester motivé lorsque l'on a le sentiment d'être seuls face au reste du monde à vouloir essayer de changer les choses, j'ai parfois l'impression d'un coup d'épée dans l'eau quand je vois toute cette pollution massive générée au quotidien par les entreprises comme les particuliers...il faut vraiment rester décidé et motivé pour ne pas baisser les bras...

Mais, je reprends régulièrement espoir quand autour de moi j'arrive à convaincre certains de mes proches de modifier un peu leur comportement vis à vis des déchets...car chaque geste compte, il n'en n'existe pas de petits, chaque effort compte, et ce sont tous ces gestes mis bout à bout qui je l'espère feront un jour la différence...

Il y a une multitude de choses encore à améliorer, mais je ne sais pas toujours comment m'y prendre, et je n'ai pas toujours l'envie ni le temps de m'y consacrer davantage, car ne nous leurrons pas, le "Zéro Déchet" nécessite de l'organisation, certes, mais aussi du temps, et ce précieux temps doit être divisé pour ma part entre mon travail à temps plein, ma fille, les activités extra scolaires etc...Et je suis vraiment aidée au quotidien par Zhom, mais le temps n'est pas extensible dans notre mode de vie relativement chronométré par nos obligations du quotidien...


La liste des choses perfectibles à ce jour est longue, très longue, trop longue pour que je vous la détaille, mais je vais vous citer quelques exemples pour lesquels vous aurez peut-être des solutions : 

- A ce jour je n'ai pas trouvé de substitut "Zéro déchet" à mon démêlant en bouteille, dont ni ma fille ni moi ne pouvons nous passer si l'on veut éviter de nous arracher la moitié de la tête
- Je ne mange quasiment aucune protéine animal, en revanche je consomme beaucoup de steacks végétaux, et ces steacks sont emballés dans du carton ET du plastique (non recyclable)
- Le peu de viande que j'achète provient d'un agriculteur local, mais tout est emballé dans des barquettes plastiques...Le prix étant attractif et les produits de qualité je n'ai pas envie d'aller chez un boucher qui me mettra, éventuellement, ce que j'achète dans mes contenants, mais la facture ne sera pas la même, et le facteur budget est à prendre en compte
- Côté lessive, produit vaisselle et lave-vaisselle je reste avec les produits cracra du commerce car le home made et les équivalents bio ne m'ont pas satisfaite (manque d'efficacité pour ma part)
- Je continue à acheter des produits en conserve et pots en verre
- Côté jouets c'est l'hécatombe, beaucoup de progrès à faire à ce niveau là, la chambre de ma fille est envahie de trucs en plastique et je ne peux pas lui dire non pour tout ou elle risque de ne plus adhérer du tout au "Zéro déchet", même si elle y est très sensible et fait de gros efforts
- Là où j'ai le plus de progrès à faire : les achats via Internet...je suis une calamité à ce niveau là, et même si j'ai considérablement réduit, préférant les achats en boutique, je continue à commander beaucoup trop sur la toile, soit car je ne trouve pas ce que je veux en magasin, soit car je ne vis pas dans une grande ville et que je n'ai pas toujours le temps ni l'envie de faire tous ces kilomètres pour éventuellement trouver ce dont j'ai besoin
- Je n'achète pas assez local ni de saison
- J'utilise du papier sulfurisé pour certaines de mes préparations culinaires, que je réutilise plusieurs fois quand cela est possible
- Pour congeler certains produits j'utilise toujours du film plastique
- Le drame se produit pendant les vacances lorsque nous recevons du monde à la maison, difficile de gérer lorsque l'on devient nombreux et que les invités ne sont pas sur le même mode de consommation que nous, alors on se contente de limiter les dégâts, mais j'avoue que de voir ma poubelle se gonfler à nouveau à cette période me fend le coeur



Mes plus grandes fiertés: 

- Contre toute attente j'ai enfin réussi à ne plus consommer d'eau en bouteille, un véritable miracle pour ma part, car tel un fumeur souhaitant se sevrer du tabac, je n'arrivais pas à me passer d'eau en bouteille, mais c'est aujourd'hui chose faite...HIP HIP HIP HOURRA...idem pour Zhom et l'eau gazeuse, qu'il fabrique lui même avec la SODASTREAM...
- J'ai dit adieu à l'essuie-tout
- Je n'ai plus de poubelle dans ma salle de bain qui ne comporte que le stricte nécessaire (ce qui est amplement suffisant)
- J'ai réussi à faire adopter certains gestes "Zéro déchet" à mon entourage juste en parlant de mes avancées, sans à chercher à les convaincre forcément
- Le chemin parcouru en 10 mois alors même que je ne pensais pas m'y mettre un jour


Comme vous le voyez il reste beaucoup à faire...je suis dans une phase où je ne progresse plus, je dors un peu sur mes acquis...

Mon objectif n'a jamais été et ne sera pas, pour le moment du moins, d'atteindre le fameux BOCAL. Je suis plutôt fière de nos résultats à l'heure actuelle, et même si nous ne faisons pas parti des plus avancés en terme de "Zéro déchet", je m'estime malgré tout faire parti de ce ceux qui sont en marche pour faire évoluer et changer notre MONDE...

Aujourd'hui on consomme moins, on mange mieux, on ne sort plus les poubelles chaque semaine, j'ai désencombré certaines pièces...c'est globalement une grande satisfaction qui m'envahit quand je vois le chemin accompli...

Pour les mois à venir nous allons tenter de nous perfectionner encore et toujours, et notre niveau de vie étant amené à bien diminué je vais me pencher sur le minimalisme et la gestion de budget...de nouveaux défis à relever donc...Mais les défis moi j'aime ça...
 







jeudi 10 août 2017

À la découverte des dunes du littoral au Cap-Ferret avec la LPO Aquitaine...



J'ai été invitée il y a peu par la chargée de communication de chez LPO AQUITAINE pour participer à une sortie nature à la pointe du CAP-FERRET afin d'y comprendre la faune et la flore et son évolution...C'est avec un grand plaisir que j'ai accepté bien sûr, j'y ai même emmené ma chouchou, toujours prête elle aussi à découvrir le monde qui nous entoure...

LPO d'abord c'est quoi? 

LPO c'est pour "Ligue de Protection des Oiseaux"...

"Forte d'un siècle d'engagement avec plus de 45 000 adhérents, 5000 bénévoles actifs, 400 salariés sur le territoire national et d'un réseau d'associations locales actives dans 79 départements, la LPO est aujourd'hui la première association de protection de la nature en France.

Elle œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.

Elle est le partenaire officiel en France du réseau BIRDLIFE INTERNATIONAL (120 représentants et près de 2,8 millions d'adhérents dans le monde).

La LPO a été créée en 1912 pour mettre un terme au massacre du macareux moine en Bretagne, oiseau marin devenu, depuis, son symbole. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1986. Elle est dirigée par Yves Verilhac et présidée par Allain Bougrain Dubourg."

Pour en savoir davantage sur qui ils sont et leurs actions c'est sur leur site que ça se passe...

Et il existe donc une antenne de cette association en Aquitaine, LPO AQUITAINE...


Et cette antenne propose donc : 

 "Du 2 juillet au 7 septembre, les mardis, les jeudis et les dimanches matin, des visites guidées pour découvrir les dunes du littoral du Cap-Ferret. Une sortie où chacun pourra découvrir l’histoire du site et son évolution, apprendre à reconnaître les espèces présentes et prendre conscience de l’intérêt de protéger ce littoral. Entourée de toute part par l’océan Atlantique et à l’est par le bassin d’Arcachon, la presqu’île du Cap-Ferret fait le bonheur des naturalistes passionnés qui découvrent, avec un plaisir sans cesse renouvelé, la diversité de la faune et de la flore du site. Une faune et une flore qui évoluent de façon constante, au gré du vent et des courants marins. Les après-midis, un animateur de la LPO Aquitaine assure la tenue d'un stand localisé à la pointe du Cap pour répondre à vos questions.
Visites guidées les mardis, jeudis et dimanches matin du 2 juillet au 7 septembre
Tarif : 8 € (tarif réduit : 6 €).
Réservation obligatoire auprès de l’Office de Tourisme de Lège-Cap-Ferret : 05 56 03 94 49"

C'est Lucie qui nous a guidé tout le long de cette promenade d'une heure trente environ, et nous avons eu la chance d'être seules, ma fille et moi, pour cette découverte, nous n'avons pas regretté d'avoir bravé le mauvais temps qui au final nous a offert un paysage haut en couleur...

Je ne peux que vous recommander cette visite adaptée aux plus petits comme aux plus grands, on y apprend entre autre l'importance de préserver ce littoral magnifique mais si fragile...


Je vous laisse avec quelques photos...





















Le Cap-Ferret regorge de lieux aussi sublimes les uns que les autres, cette balade peut-être le préambule à d'autres visites alentour comme le village du canon, ou encore celui de l'herbe...


Sur le retour je n'ai pas pu m'empêcher de m'arrêter "Chez Pascal" afin de me délecter de ses fameuses dunes...